Les palettes UIC ne sont plus échangeables contre des palettes EPAL

Nouvelle réglementation en ce qui concerne les palettes UIC/EUR !

Depuis le 1er mai 2017 l’EPAL (European Pallet Association) a décidé de mettre un terme à son accord avec l’UIC. Les palettes Europe EPAL ne sont désormais plus échangeables contre des palettes UIC/EUR.

Pourquoi ce choix ?

L’EPAL remet en cause la qualité de ce pool de palettes et sa capacité à lutter contre l’importation de palette UIC/EUR de contrefaçon vers l’Europe. Pour exemple, l’EPAL estime à plus  de 4 000 000 le nombre de palettes contrefaites UIC/EUR en provenance de l’Ukraine. Ceci est notamment du au fait que la société RCA (Rail Cargo Austria), qui détient la marque UIC/EUR, n’a pas mis en place de stratégie en ce qui concerne le contrôle qualité de ses produits. Elle a délégué cette mission à des entreprises ferroviaires qui ont, à leur tour, sous-traitées cette tâche auprès de sociétés privées. Résultat : aucune poursuite judiciaire n’a été intentée.

L’EPAL a donc décidé de mettre un terme à cet accord en vue de préserver la qualité de son pool de palettes et de maintenir la sécurité des personnes l’utilisant mais aussi celle de la marchandise. Pour ce faire, des contrôles qualité inopinés sont effectués auprès des licenciés EPAL par Bureau Veritas, une société de contrôle reconnue, qui suit des directives uniformes quel que soit le pays. Toutes ces procédures sont consultables et transparentes.
(Source : EPAL)

Si vous souhaitez en savoir plus, les communiqués de presse officiels de l’EPAL concernant ces sujets sont disponibles ici :

Fin de l’accord entre l’UIC et l’EPAL

4 000 000 de palettes contrefaites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.